Le Grand Atlas de Napoléon


  • Format : 220 x 285 mm
  • 400 pages
  • Façonnage: Souple
  • EAN/ISBN : 9782344004135

Prix : 35.00 €   Acheter


« Après tant de siècles, César et Alexandre avaient un successeur », écrit Stendhal en faisant allusion à la première campagne d’Italie conduite par Napoléon.

C’est en effet l’un des plus grands génies militaires de l’histoire de France que ce magnifique ouvrage se propose de vous faire découvrir ou redécouvrir. Les principales étapes de la vie de cet homme d’exception sont retracées, de son enfance en Corse à sa mort à Sainte-Hélène. On apprend comment il devint un militaire de génie, et un homme d’état exceptionnel, visionnaire et d’un sens politique hors du commun. Avec lui seront posées les bases d’une société moderne, il est en effet l’instigateur du Code civil, ou des grandes réformes de l’université. Plus qu’un instrument de conquête, la Grande Armée napoléonienne constitue avant tout l’expression la plus achevée du génie de Napoléon. Les fonctions de chaque corps d’armée, de la Garde et de la Réserve générale de cavalerie, leur évolution et leur rôle sont détaillés de manière précise. Le lecteur découvrira également les nombreuses nouveautés en matière d’armement qui furent mises à la disposition des soldats et qui décuplèrent leur efficacité. Enfin, vous partirez en campagne aux côtés de Bonaparte, et comprendrez son art subtil de la stratégie. À l’aide d’une carte détaillant les mouvements des forces en présence, vous visualiserez les secrets de chaque grande bataille. Vous relirez ainsi d’un nouvel œil le scénario de la victoire de Rivoli en 1797 contre les Autrichiens, un chef-d’œuvre de stratégie militaire.

Passionnant et superbement illustré, ce grand Atlas est un ouvrage qui se révèle indispensable à tous ceux qui veulent partir à la découverte de Napoléon.

 


Dans la même collection

Commentaires

  • Posté par lannes-villars, le 29/12/2014

    très bel ouvrage, très bien documenté et écrit.Les iconographies sont superbes aussi. Toutefois, il y a de grosses erreurs: Lannes n'a pas remporté la batille de Montebello le 11 juin 1800 mais le 9 et surtout une autre très grosse bétise: Lefebvre Desnouettes n'a jamais fait capituler Saragosse (il fit le premier siège de la ville qu'il faillit prendre mais Baylen l'en empecha) mais c'est le maréchal Lannes.De plus, lefebvre desnouettes ne fut pas maréchal mais général!! Se sont parfois des erreurs grossières malgré la qualité générale de l'ouvrage!

Poster un commentaire

Vous voulez poster un commentaire ? Inscrivez vous vite au site Glénat ! Si vous êtes déjà inscrit, veuillez-vous connecter ici !