L' Atlas des navires de la Seconde Guerre mondiale


  • Format : 225 x 290 mm
  • 240 pages
  • Façonnage: Cartonné
  • EAN/ISBN : 9782723438070

Prix : 29.99 €   Acheter


Véritable encyclopédie des navires ayant servi au cours de la Seconde Guerre mondiale, cet Atlas présente plus de cent bâtiments de guerre parmi les plus importants du conflit. Le livre est organisé en six chapitres traitant pour chacun d'entre eux une catégorie de navires : les cuirassés et navires de ligne, les croiseurs, les porte-avions et porte-aéronefs, les destroyers, les torpilleurs et contre-torpilleurs, et, pour clore l'ouvrage, les sous-marins.
Ainsi, le lecteur trouvera au sommaire un éventail des principaux types de bâtiment engagés dans le conflit, parmi lesquels des navires célèbres tels l'Admiral Graf Spee, ce cuirassé de poche de la Marine allemande qui, poursuivi par des bâtiments alliés, se saborda dans le Rio de la Plata en 1939. On découvrira ainsi HMS Royal Oak, un des plus beaux navires de la Home Fleet, coulé le 14 octobre 1939 par un U-boote allemand à Scapa Flow face aux côtes écossaises. Ou encore le porte-avions lourd Intrepid, de l'U.S. Navy, qui prit part active à la guerre du Pacifique, en se distinguant particulièrement en 1944 dans la gigantesque bataille aéronavale du golfe de Leyte dans les Philippines, où ses appareils embarqués mirent à mal le croiseur lourd nippon Myoko ainsi que le cuirassé Musashi qui finit par couler.
La description de chaque navire s'accompagne de nombreuses données techniques sur le plan de la construction, de l'armement ou des performances. Nous apprenons ainsi que le super-cuirassé Bismarck, fleuron de la Kriegsmarine qui sema la terreur dans l'Atlantique Nord entre 1939 et 1941, pouvait atteindre une vitesse de 30 noeuds (3 de plus que le Yamato japonais) et franchir une distance de 16 000 kilomètres ! Son équipage de 2065 hommes disposait d'une puissance de feu inouie : 8 canons de 380 mm, 12 de 150 et 44 canons antiaériens de 20 à 105 mm. S'y ajoutaient 8 tubes lance-torpilles de 533 mm et 6 avions qui étaient assignés en permanence à son escorte. Son blindage était également sans précédent, mesurant 356 mm d'épaisseur au niveau des tourelles.
Les amateurs d'histoire maritime seront assurément comblés par cet ouvrage, unique de par la qualité de ses informations et de son iconographie.

 


Dans la même collection

Poster un commentaire

Vous voulez poster un commentaire ? Inscrivez vous vite au site Glénat ! Si vous êtes déjà inscrit, veuillez-vous connecter ici !